après la frayeur Eriksen, retour compliqué pour les Danois face à la Belgique

Publié le :

Battu par la Finlande lors d’un match marqué par le malaise cardiaque de Christian Eriksen sur le terrain, le Danemark affronte la Belgique, jeudi, pour sa deuxième rencontre de l’Euro (groupe B). Difficile pour les Rouge et Blanc de ne penser qu’au jeu, après le choc vécu à Copenhague.

Pour toute sélection défaite d’entrée de compétition, les esprits devraient être entièrement focalisés sur une seule idée : gagner à tout prix le second match. Pour le Danemark, la rencontre face à la Belgique, jeudi 17 juin, s’annonce délicate. D’une part, parce que les Diables rouges belges sont en confiance après leur succès net face à la Russie (3-0). D’autre part, parce que dans les têtes danoises plane encore le souvenir terrible du malaise de Christian Eriksen.

Le milieu de terrain s’est effondré samedi dernier, victime d’un malaise cardiaque face à la Finlande. Après de longues minutes d’angoisse, le joueur a heureusement pu être réanimé. Mais ses coéquipiers sont éprouvés par ce choc et tout ce qui l’a entouré.

Les Danois remontés contre l’UEFA

Après l’interruption liée à la prise en charge d’Eriksen, le Danemark et la Finlande ont repris leur match. Une décision reçue de façon contrastée. L’UEFA a laissé les joueurs décider de reprendre ou non la rencontre. Cette proposition a été critiquée a posteriori par les Rouge et Blanc, estimant qu’ils n’étaient pas en mesure de prendre une décision dans de telles circonstances.

“Nous avons été mis dans une position où, à titre personnel, je pense que nous n’aurions pas dû être placés. (…) Il aurait fallu que quelqu’un plus haut placé que nous dise que ce n’était pas le moment de prendre une telle décision, et que nous devrions sans doute attendre le lendemain pour décider”, a déclaré dimanche le gardien Kasper Schmeichel, qui a aussi tenu à remercier les médecins, les “héros” qui ont sauvé Christian Eriksen.

Jesper Moller, le président de la Fédération danoise de football, a appuyé ces critiques mercredi dans un communiqué, à la veille du match Danemark-Belgique : “C’était la mauvaise décision et il est complètement inacceptable que les joueurs aient dû aller sur le terrain si peu de temps après cette horrible expérience.”

De l’appréhension pour le retour au Parken Stadium

Face à la Belgique, les Danois vont fouler à nouveau la pelouse du Parken Stadium, sur laquelle leur coéquipier a failli mourir. Une épreuve supplémentaire pour les joueurs, soutenus par des psychologues. Habituellement, la veille du match, les deux équipes s’entraînent sur le terrain où se jouera la rencontre. Mercredi, le capitaine Simon Kjaer et ses coéquipiers ont préféré rester travailler dans leur camp de base.

“Cela va être fort, émotionnellement, de retourner au Parken. On s’attend à avoir un incroyable soutien de la part de nos supporters et de tout le pays. Il faut qu’on soit prêts à ça et utiliser cette énergie de façon positive”, a commenté le sélectionneur Kasper Hjulmand.

L’entraîneur a laissé la possibilité aux joueurs qui le souhaitaient de se rendre au Parken Stadium mercredi soir, afin de se préparer psychologiquement à leur match de jeudi. “On ne sait pas comment on va réagir car personne n’a été confronté à ce qu’on a vécu. Chacun va avoir une façon différente de gérer ce qu’il s’est passé”, a confié l’attaquant Yusuf Poulsen.

Les Diables rouges sûrs de leur force

Christian Eriksen, dont le malaise reste inexpliqué, a donné des nouvelles rassurantes mardi. “Je vais bien malgré les circonstances. Je dois encore faire des examens à l’hôpital mais je me sens bien”, a-t-il indiqué sur Instagram. Le milieu de terrain est hospitalisé à proximité du Parken Stadium. “Il peut le voir, et c’est même possible qu’il entende tout ce qui s’y passe. Je suis sûr qu’il va regarder le match à la télé avec son maillot sur les épaules”, a indiqué Kasper Hjulmand.

Le soutien moral du joueur de l’Inter Milan ne sera pas superflu face à la redoutable Belgique, impériale contre la Russie malgré les absences de Kevin De Bruyne et d’Axel Witsel. La sélection belge, troisième du dernier Mondial, a pris un départ idéal dans cet Euro-2021. Seul bémol : la blessure et le forfait pour la suite de la compétition de Timothy Castagne, victime face aux Russes de fractures au visage qui ont nécessité une chirurgie lourde.

Hormis cet incident, tous les feux sont pour l’instant au vert au sein de l’équipe coachée par Roberto Martinez. Romelu Lukaku, meilleur joueur de la saison en Serie A italienne avec l’Inter, a confirmé sa forme étincelante avec un doublé. Et Thomas Meunier, suppléant de Timothy Castagne, a assuré un intérim parfait contre la Sbornaïa avec un but et une passe décisive. “Pour nous battre, il faudra une sacrée armada”, a lâché le défenseur à la RTBF. Le Danemark est prévenu.

Les joueurs belges rigolant à l'entraînement dans leur camp de base de Tubize, en Belgique, le 15 juin 2021.
Les joueurs belges rigolant à l’entraînement dans leur camp de base de Tubize, en Belgique, le 15 juin 2021. AFP – JOHN THYS

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *