Benzema et Vinicius envoient le Real Madrid en quarts de finale

Publié le : Modifié le :

Solides et appliqués, les Madrilènes sont venus à bout, mardi, de l’Atalanta Bergame en huitième de finale de la Ligue des champions grâce à des buts de Benzema, Ramos et Asensio (3-1). Le Real Madrid verra donc les quarts de finale, après deux échecs successifs à ce stade.

Le Real Madrid est-il de retour ? Après sa courte victoire au match aller (0-1), le club madrilène a éliminé l’Atalanta Bergame en s’imposant 3 à 1 à domicile, mardi 16 mars. Karim Benzema et Vinicius ont réalisé un match exemplaire, couronné pour le premier d’un but et d’un penalty provoqué pour le second. Muriel a réduit le score en fin de match avant qu’Asensio ne douche définitivement les espoirs bergamasques.

Santiago Bernabeu étant en travaux, c’est au sein du stade Alfredo-Di-Stéfano que le Real Madrid reçoit une Atalanta Bergame déterminée à inverser la tendance après la manche aller perdue. Le collectif bergamasque impose dès le début du match un pressing à haute intensité dans la moitié de terrain madrilène.

Domination nette de la Dea

En récupérant le ballon chez leurs adversaires, la Dea se procure les premières occasions. Le piston gauche Robin Gosens décale Pasalic qui lui remet au centre. Thibaut Courtois bloque la frappe (2e).

Quelques minutes plus tard, Muriel glisse le ballon entre deux défenseurs à Pasilic mais Sergio Ramos, de retour de blessure, intervient (12e). Puis, sur un coup franc à droite de la surface, Muriel adresse un centre que Romero tente de reprendre acrobatiquement. C’est repoussé par la défense (14e).

Les Merengues laissent passer les vagues bergamasques et attendent patiemment l’opportunité de ressortir le ballon. Ils profitent de la vitesse de Vinicius Junior qui dribble et s’échappe côté gauche avant d’adresser un centre à Karim Benzema. Bosens l’enlève de la tête du Français (18e).

Karim Benzema profite d’une erreur

Puis, sur une contre-attaque de Vinicius, “KB9 “ est trouvé derrière la défense et remet en une touche pour le jeune Brésilien. Ce dernier manque cependant son contrôle ce qui permet à la défense atalante de contrer sa frappe (26e).

La solution vient finalement d’une erreur italienne : le gardien Sportiello dégage sur Modric qui percute avant d’adresser un centre en retrait à Benzema qui exécute le gardien italien (34e, 1-0).

L’Atalanta Bergame ne s’avoue pas vaincu. Sur une belle inspiration, son milieu ukrainien Malinovskyi crochète vers l’intérieur avant d’enrouler sa frappe. Elle file à côté (42e). Les Bergamasques rentrent au vestiaire frustrés, d’autant plus que l’arbitre de la rencontre siffle la mi-temps alors même que Muriel semblait partir au but.

Vinicius intenable

De retour sur le terrain, l’Atalanta manque de se faire surprendre après un numéro de Vinicius Junior. Parti du milieu de terrain, il passe en revue tous les défenseurs avant de se présenter devant Sportiello. Il anticipe sa sortie mais frappe juste à côté du but italien (52e)

Pas de quoi abattre le jeune Brésilien. Sur un autre de ses raids, le capitaine bergamasque n’a d’autres choix que de stopper irrégulièrement le feu follet du Real. L’arbitre indique le point de penalty. Ramos transforme même si Sportiello était parti du bon côté (60e, 2-0).

Serein devant le scénario du match, Zinedine Zidane commence à faire tourner pour reposer Ramos et Vinicius. Pendant ce temps, Benzema passe tout près d’inscrire un doublé sur un centre de Lucas Vázquez. Sa tête trouve cependant le poteau de Sportiello (68e).

Si Muriel offre un semblant d’espoir sur un coup franc direct (83e, 2-1), Asensio douche immédiatement l’enthousiasme des Bergamasques.(85e, 3-1).

Après deux éliminations en huitième de finale de Ligue des champions consécutives, le Real Madrid brise donc enfin cette mauvaise spirale. Mieux, la Maison blanche a affiché ce soir un visage rassurant et de bon augure pour la suite de sa compétition.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *