des barrages à haut risque pour le Portugal et l’Italie

Publié le :

Le Portugal et l’Italie ont eu la mauvaise surprise de terminer deuxièmes de leur groupe lors des éliminatoires pour le Mondial-2022, un classement qui les oblige à disputer les barrages pour pouvoir se qualifier. Or, avec le nouveau format adopté pour cette phase de la compétition, ces deux géants du football pourraient se retrouver face à face. 

Le Portugal et l’Italie se sont mis dans le pétrin. Incapables de terminer premiers de leur groupe de qualification pour le Mondial-2022, ils devront, comme dix autres nations, disputer, en mars prochain, les barrages pour arracher un des trois tickets restants pour la zone UEFA.

Déjà grands absents du Mondial-2018, les champions d’Europe ont raté, lundi 15 novembre, en Irlande du Nord (0-0), le billet direct pour le Qatar, chipé par la Suisse. Le duel final à distance face aux Helvètes a tourné en faveur de ces derniers : ils ont soigné leur différence de buts face à la Bulgarie (4-0) alors que l’Italie de Roberto Mancini se montrait incapable de trouver la faille en Irlande du Nord (0-0). 

La veille, c’est le Portugal qui s’est fait surprendre à domicile par la Serbie (1-2). Une défaite dans les dernières minutes qui prive les champions d’Europe 2016 de qualification directe. Cristiano Ronaldo devra donc batailler en mars 2022 s’il veut participer à sa cinquième phase finale de Coupe du monde d’affilée. 

Nouveau format, nouveaux dangers 

Et le nouveau format des barrages a de quoi inquiéter les deux derniers champions d’Europe. En décembre 2019, l’UEFA a dit adieu au traditionnel match de barrage aller-retour qui était jusqu’ici la règle. Désormais, place à trois “Final Four” : pour décrocher la qualification, chaque équipe devra vaincre deux adversaires lors de mini tournois à quatre équipes, avec des demi-finales et finales à élimination directe.

Les barrages débuteront le 24 mars 2022. Y participeront les dix deuxièmes de chaque groupe des éliminatoires ainsi que les deux meilleurs vainqueurs de groupes de la dernière Ligue des nations. Ces deux derniers tickets seront attribués à l’Autriche et à la République tchèque ou au pays de Galles, en fonction des résultats finaux du groupe E des éliminatoires où se retrouvent les deux nations. 

Les nations barragistes

  • Le Portugal 
  • L’Italie 
  • L’Écosse 
  • La Russie 
  • La Suède 
  • La Pologne 
  • L’Autriche 
  • Le pays de Galles 
  • La République tchèque 
  • La Macédoine du Nord 
  • L’Ukraine ou la Finlande 
  • La Norvège, la Turquie ou les Pays-Bas 

Le Portugal et l’Italie sont déjà assurés de disposer d’un statut protégé pour la demi-finale. En effet, les six équipes les mieux classées lors des qualifications (par équité, celles ayant hérité d’une poule de 6 équipes lors des éliminatoires se voit retirer leurs résultats contre le dernier) sont considérées comme tête de série et disputeront leur premier match à domicile, avec la garantie de ne pas rencontrer une des cinq autres meilleurs équipes. 

Cependant, c’est pour le tour suivant que cela se gâte puisque s’y affronteront les vainqueurs des demi-finales n°1 et 2, ceux des n°3 et 4, ainsi que ceux des n°5 et 6 et, donc, potentiellement des têtes de série entre elles. 

Le Portugal et l’Italie devront-ils s’affronter pour un billet pour le Qatar ? Réponse lors du tirage au sort, le vendredi 26 novembre prochain à Zurich. 

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *