en zone Afrique, le Ghana et la RD Congo qualifiés sur le fil pour le 3e tour

Publié le :

Le deuxième tour des qualifications de la zone Afrique pour le Mondial-2022 commence à rendre son verdict : la RD Congo et le Ghana ont rejoint ce week-end les rangs des qualifiés pour les barrages. La Tunisie et le Nigeria restent sous pression.

Le week-end de football a été riche en rebondissements en Afrique. La RD Congo et le Ghana ont récupéré sur le fil la place qualificative pour le troisième tour des éliminatoires du Mondial-2022 dans leur groupe respectif, au détriment du Bénin et de l’Afrique du Sud. Défaite par la Guinée équatoriale, la Tunisie reste sous pression.

Pour rappel, les premiers de chacun des groupes des éliminatoires sont qualifiés pour un troisième tour où, lors d’une confrontation aller-retour, ils affronteront un autre vainqueur pour une place en phase finale de la Coupe du monde 2022.

Groupe B : la Tunisie sous pression de la Guinée équatoriale

La Guinée équatoriale s’est offerte des raisons d’espérer samedi à domicile au stade de Malabo. Sous pression des coéquipiers de Wahbi Khazri durant tout le match, le “Nzalang Nacional” a trouvé l’ouverture grâce à Pablo Ganet en fin de match.

La Tunisie reste leader du groupe B avec 10 points mais voit la Guinée équatoriale revenir à son niveau avant la dernière journée. Dans son rétroviseur, il y a également la Zambie à 7 points qui, à la faveur d’un scénario favorable, pourrait décrocher le billet du troisième tour.

La dernière journée, mardi 16 novembre, sera animée avec les rencontres Tunisie-Zambie et Mauritanie-Guinée équatoriale.

Groupe C : le Nigeria dans un fauteuil

Le Nigeria est en ballotage favorable après son succès face au Liberia. Avec 12 points, les Super Eagles peuvent se contenter d’un match nul pour leur dernier match, qui sera une petite finale face au surprenant Cap-Vert.

Les Cap-Verdiens tiennent en effet la dragée haute aux Nigérians et, après leur victoire 2 à 1 face à la la République centrafricaine, ils peuvent encore espérer se qualifier en cas de victoire mardi à Lagos.

Groupe D : Côte d’Ivoire et Cameroun au coude-à-coude

Dans le groupe D, la Côte d’Ivoire (13 points) et le Cameroun (12 points) se sont tous les deux imposés, respectivement face au Mozambique (3-0) et au Malawi (4-0), ce qui signifie que les deux nations se disputeront la première place de la poule et le billet pour le Qatar lors de l’ultime journée.

Groupe E : le Mali reste invincible

Les Aigles du Mali auront mené une campagne de qualification impressionnante. Leur victoire dimanche face à l’Ouganda leur aura permis de rester invincibles dans ces éliminatoires pour le Mondial-2022 : cinq victoires, un match nul et surtout aucun but encaissé.

Groupe G : le Ghana coiffe l’Afrique du Sud au poteau

Une courte défaite et les espoirs des Bafana Bafana s’envolent. En déplacement à Cape Coast, l’Afrique du Sud a laissé échapper la place qualificative, la faute à un André Ayew qui a fêté sa 100e sélection avec un but sur penalty (1-0).

Un petit but, c’est tout ce qui sépare donc les deux équipes à l’arrivée. En effet, le Ghana et l’Afrique du Sud possèdent le même nombre de points (13) et la même différence de buts (+4). Les Black Stars se qualifient car ils ont inscrit sept buts lors de la campagne de qualification contre six pour les Sud-Africains.

Groupe H : le Sénégal continue sa balade

Le Sénégal, déjà qualifié et largement en tête du groupe H, a confirmé sa supériorité en s’imposant 2-0 face au Congo-Brazzaville. Ismaïla Sarr a inscrit le doublé ayant permis aux Lions de la Teranga de signer leur cinquième victoire de cette campagne.

Groupe J : la RD Congo prive le Bénin de troisième tour

Scénario simple au départ de la “finale” du groupe J à Kinshasa. Si les visiteurs béninois l’emportent ou font match nul, ils sont qualifiés pour le troisième tour. Si les locaux arrachent la victoire, les Léopards passent au troisième tour pour la première fois depuis 1974.

C’est finalement ce dernier scénario qui a prévalu. Les Congolais ont obtenu un penalty dès les premières minutes, converti par Dieumerci Mbokani puis Ben Malango a doublé la mise à quinze minutes du coup de sifflet final. Une victoire qui a mené à quelques incidents. Les Béninois, de rage, ont tenté de protester auprès de l’arbitre de manière si véhémente qu’un cordon de sécurité a été déployé.

De manière anecdotique, Madagascar et la Tanzanie ont fait match nul dans le dernier match du groupe (1-1).

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *