Flamboyant face au Bayern Munich, Neymar se dit “plus heureux qu’avant” au PSG

Publié le :

Huit mois après la défaite du PSG en finale de la Ligue des champions, Neymar a su surmonter ses échecs et la pression du Bayern Munich, mercredi, pour prendre sa revanche et se qualifier avec son équipe pour les demi-finales de la compétition. 

Neymar a séché ses larmes. Le Brésilien a affiché, mardi 13 avril, un grand sourire après la qualification du PSG pour les demi-finales de Ligue des champions obtenue aux dépens du Bayern Munich (3-2, 0-1). Oubliée la déception de la finale perdue le 23 août dernier, l’attaquant vedette du club de la capitale a estimé se sentir “plus heureux qu’avant” au PSG, qui espère le voir prolonger son contrat finissant en 2022.

“Pour moi, il n’y a pas de discussion. Il est évident que je me sens très à l’aise, comme à la maison, ici au Paris Saint-Germain”, a-t-il lancé au micro de TNT Sports Brésil après la rencontre.

Transféré de Barcelone en grande pompe en 2017 pour 222 millions d’euros, devenu au passage le joueur le plus onéreux de l’histoire, Neymar a été soupçonné d’envisager un retour en Catalogne, notamment à l’été 2019. Mais il a par la suite atteint la finale de la Ligue des champions en 2020, perdue 1-0 face au Bayern, et envisage désormais de prolonger son bail au PSG, alors que le directeur sportif parisien Leonardo jugeait en février qu’un nouveau contrat était “en bonne voie”. “Je me sens plus heureux qu’avant”, a insisté Neymar.

Maudits poteaux

Le Brésilien a pourtant vécu une soirée frustrante. Il a revisité le mythe de la finale 1976 perdue par Saint-Etienne face au club allemand, en touchant trois fois les montants.

Auteur de deux passes décisives à l’Allianz Arena, “Ney” n’a pas connu la même réussite au match retour sur la pelouse du Parc des Princes où pourtant, le PSG restait sur 24 matches consécutifs de C1 avec au moins un but. Son énorme inefficacité, proportionnelle aux grandes occasions qu’il a gâchées, a fait planer jusqu’au coup de sifflet final un frisson dans le stade à huis clos.

“Il m’a manqué si peu. Mais le plus important c’est qu’on soit qualifiés”, a-t-il résumé, au micro de RMC Sport. À l’image de son équipe, pas forcément brillante cette saison mais qui ne rompt jamais, il a terminé le match visiblement ému, et les jambes bien fatiguées.

“On vise plus grand”

Interrogé par TNT Sports sur ce que représentait pour lui cette qualification, Neymar a assuré que ce n’était pas un message envoyé par Paris aux autres puissances du football européen. “Je crois que le message, nous l’avions envoyé l’an dernier, en atteignant la finale. Nous avions fait un bon match face au Bayern qui était alors, selon moi, la meilleure équipe du tournoi”, a-t-il analysé.

“Mais cette année, je n’ai pas vu cela. J’avais même dit à mes équipiers pendant le tirage que je voulais tomber sur le Bayern. Eux me disaient de ne pas dire ça, de rester sérieux, et nous avons tiré le Bayern. Nous avions besoin de nous prouver à nous-mêmes que nous pouvions (les battre) et nous l’avons fait”, a-t-il savouré.

Son président Nasser Al-Khelaïfi espère désormais prolonger ses deux superstars Neymar et Kylian Mbappé, également en fin de contrat en 2022.

“Kylian et Neymar n’ont pas d’excuses pour partir, parce qu’on a tout pour gagner maintenant la Ligue des champions ici. On est une grande équipe, aujourd’hui”, a lancé le dirigeant qatarien dans un sourire, au micro de la chaîne française RMC Sport.

Si le vent de l’histoire est en train de tourner, le PSG peut rêver de poursuivre son chemin vengeur : après la “Remontada” du Barça de 2017 et la finale de l’an dernier, il aura peut-être l’occasion de réparer l’affront de 2016 contre Manchester City (2-2/0-1). “On est en demi-finales et maintenant on vise plus grand”, a lancé Neymar.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *