gros plan sur les favoris et les outsiders de la compétition

Publié le :

À quelques jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations 2022 qui doit être donné le 9 janvier, quels sont les favoris pour soulever le trophée de la 33e édition à Yaoundé le 6 février prochain ? Algérie, Sénégal, Maroc, Côte d’Ivoire… Revue des forces en présence.

Vingt-quatre nations pour succéder à l’Algérie et une seule couronne. Alors que la CAN-2022 débute dimanche 9 janvier à Yaoundé, France 24 analyse les forces en présence. Voici les favoris, les outsiders et les équipes à surveiller pour la 33e édition de la Coupe d’Afrique.

• Les favoris

L’Algérie

Championne en titre, l’Algérie est la principale favorite à sa succession. Le pays a survolé les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations et ceux du Mondial-2022 (4 victoires et 2 nuls dans les deux cas). Surtout, l’équipe de Djamel Belmadi reste sur une impressionnante série d’invincibilité de 33 matches sans défaite toutes compétitions confondues, record africain en cours. Et, comme si cela ne suffisait pas, son équipe A’ (sans les joueurs européens) vient de remporter la Coupe arabe au Qatar, menée par Youcef Belaïli et Yacine Brahimi, en feu durant le tournoi. Attention cependant, le statut d’ultrafavori peut être lourd à assumer.

Le Sénégal

Et si cette édition au Cameroun était la bonne pour les Lions de la Teranga ? La question revient avec insistance à chaque Coupe d’Afrique alors que le Sénégal est toujours en quête du premier trophée de son histoire. Finalistes en Égypte où ils s’étaient inclinés face à l’Algérie, les hommes d’Aliou Cissé seront à nouveau de sérieux prétendants à la victoire finale. L’effectif est de qualité, entre le meilleur gardien africain en activité, Édouard Mendy, la superstar Sadio Mané ou encore Kalidou Koulibaly, Idrissa Gueye, Abdou Diallo et le jeune Bamba Dieng.

Le Cameroun

Il faut toujours se méfier du lion qui dort. Sur le papier, le Cameroun ne dispose peut-être pas du meilleur effectif de son histoire mais il disposera de l’avantage d’évoluer à domicile. D’ailleurs, lors de son dernier sacre en date au Gabon, personne ne le voyait champion. L’histoire pourrait se répéter. En tout cas, le sélectionneur portugais des Lions indomptables, Antonio Conceiçao, y croit. Il a fixé comme objectif d'”arriver au moins en finale”.

L’Égypte

Impressionnants ou pas, les Pharaons sont les éternels favoris de la CAN. Sélection la plus titrée de la Coupe d’Afrique des nations (7 fois championne, dont trois fois d’affilée en 2006, 2008 et 2010), l’Égypte s’est rassurée lors des éliminatoires après une CAN à domicile complètement manquée. Brillant en Angleterre et en Europe avec Liverpool, Mohamed Salah va tenter de porter sa patrie jusqu’à un nouveau titre continental.

 

• Les outsiders

Le Maroc

Une défense de fer en éliminatoires de la CAN (un seul but encaissé), une attaque de feu en éliminatoires du Mondial-2022 (20 buts inscrits, soit le deuxième meilleur total derrière l’Algérie) et du CHAN-2020… Les Lions de l’Atlas ont faim et sont devenus une machine de guerre. Leur collectif est tellement rôdé que le sélectionneur Vahid Halilhodzic peut se payer le luxe d’écarter les joueurs Hakim Ziyech (Chelsea), Noussair Mazraoui (Ajax Amsterdam) ou encore Amine Harit (OM) sans que cela affecte sa performance.

La Tunisie

La qualité du football maghrébin n’est plus à prouver. Il est donc loin d’être illogique de trouver la Tunisie dans cette liste aux côtés de voisins régionaux. Les Aigles de Carthage ont signé le meilleur résultat comptable des phases de groupes avec 16 points (5 victoires et un nul) et peuvent croire désormais en leurs chances de succès. Le sélectionneur local, Mondher Kebaier, fait un bon travail avec l’équipe qu’il a menée en finale de la Coupe arabe mais qui semble souffrir contre les grosses formations. S’il veut emmener les siens vers un deuxième sacre après celui de 2004, il devra trouver la solution.

Le Mali

Un effectif jeune et enthousiaste, un sélectionneur respecté en la personne de Mohamed Magassouba, des performances encourageantes, un sans-faute lors des éliminatoires du Mondial-2022 et surtout une défense de fer… Le Mali ne manque pas d’arguments avant de débarquer au Cameroun. Les Aigles pourraient bien être la surprise de cette compétition.

La Côte d’Ivoire

Depuis son dernier sacre dans la compétition en 2015, la Côte d’ivoire a changé de visage. Exit les Yaya Touré, Kolo Touré et autres Copa Barry… Place à un effectif rajeuni mais tout aussi talentueux, entre Serge Aurier, Max-Alain Gradel, Franck Kessié, Wilfried Zaha, Nicolas Pépé ou encore l’Ajacide Sébastien Haller, actuel meilleur buteur de la Ligue des champions. Une génération d’Éléphants qui a bien l’intention de tout écraser sur son passage sans attendre sa CAN à domicile, en 2023.

 

• À surveiller

Il faudra également se méfier des Super Eagles (Nigeria), troisièmes en 2019, et des Black Stars (Ghana), régulièrement dans le dernier carré lors de la décennie écoulée.

L’Éthiopie va faire son retour dans la compétition continentale en signant une deuxième participation en quarante ans. Une renaissance pour le football éthiopien, ancien géant du continent. Les Panthères du Gabon, trois ans après avoir raté le coche de l’Égypte, seront aussi de la partie.

À noter que deux équipes disputeront la Coupe d’Afrique pour la première fois : la Gambie de Tom Saintfiet et les Comores d’Amir Abdou.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *