la Suède arrache sur penalty son premier succès face à la Slovaquie

Publié le : Modifié le :

Après un match nul au contenu peu convaincant face à l’Espagne, les Suédois se sont relancés vendredi dans la course à la qualification pour les huitièmes de finale. Grâce à un penalty transformé par Emil Forsberg, ils se sont imposés face à la Slovaquie.

Il y du mieux pour la Suède. Les coéquipiers d’Emil Forsberg se sont imposés difficilement, vendredi 18 juin, face à la Slovaquie (1-0). Grâce à un but inscrit sur penalty par l’attaquant du RB Leipzig, les Suédois prennent provisoirement la tête du groupe E, en attendant le résultat du match entre l’Espagne et la Pologne samedi.

Contrairement au match fermé et ennuyeux de la Suède face à l’Espagne, la partie démarre sur les chapeaux de roue. Sebastian Larsson tente une frappe du pied droit de 25 mètres. Martin Dubravka est contraint de se coucher et d’intervenir en deux temps (4e). Puis, sur un anodin centre slovaque, Lindelöf concède un corner. Hamsik l’envoie au second poteau. La tête de Satka passe au-dessus (6e).

Le latéral gauche suédois, Augustinsson, s’avère particulièrement remuant pour la défense slovaque. Il prend de vitesse Pekarik dans son couloir pour adresser un centre vers Berg au second poteau. Ce dernier est trop gêné par les défenseurs pour reprendre (24e). Le latéral du Werder Breme est également à l’origine de l’occasion suivante : son centre pour Berg est repris de volée. Le ballon s’envole en cloche et retombe près du but. Dubravka a toutes les peines du monde à dégager en raison du pressing d’Isak (26e).

La Slovaquie réagit par son capitaine Hamsik. Pekarik le lance dans la surface près du poteau. Danielson, en retard, gène suffisamment le Slovaque pour qu’il manque son contrôle et concède une sortie de but (35e). La “Repre” finit fort la première période en s’installant dans le camp scandinave.


Le passage aux vestiaires est bénéfique aux Suédois. La deuxième mi-temps commence par un temps fort pour les Jaunes qui peinent toutefois à concrétiser. En une touche, Forsberg lance Isak entre Skriniar et Hubocan. L’attaquant frappe mais Skriniar détourne d’un tacle.

La Slovaquie laisse passer l’orage puis réagit. Sur un corner mal repoussé, Duda hérite du ballon et une frappe qui s’envole au-dessus du but d’Olsen (50e). Le portier suédois est obligé de claquer hors du cadre une frappe de Kucka. Le joueur de Parme est finalement signalé hors-jeu (58e). Sur l’action suivante, le gardien slovaque imite son homologue sur une tête d’Augustinsson (59e)

Quelques minutes plus tard, la tête d’Isak frôle la transversale de Dubravka, qui semblait battu (67e). Puis le géant suédois, déjà bien en vu face à l’Espagne, s’offre un festival. Il s’empare du ballon côté gauche, élimine son adversaire direct sur un crochet et décoche une frappe à l’angle de la surface. Sa frappe à ras de terre finit dans le petit filet (72e). 


La situation se débloque finalement sur un penalty. Alors que Quaison avait réussi son crochet sur Dubravka, le portier slovaque est contraint à la faute. L’arbitre n’hésite pas. Forsberg non plus pour transformer (1-0, 76e).

Le score aurait pu être doublé dans la foulée. Isak réussit un grand pont et fixe la défense slovaque. L’attaquant ignore cependant l’appel de Quaison. Forsberg tente finalement une frappe qui ne donne rien (81e).

La Slovaquie ne s’avoue pas vaincue et jette ses dernières forces dans la bataille. Benes est recherché au premier poteau. Il se jette mais est contré. Derrière, sur le corner, la défense cafouille longtemps et le ballon traîne dangereusement avant qu’un dégagement permette aux fans suédois de souffler (86e). Dans les derniers instants, les Slovaques se voient refuser un penalty sur une main dans la surface. L’arbitre n’estime, cependant, pas nécessaire d’aller consulter les images de la VAR. Le score en reste là.

Avec quatre points, la Suède a d’ores et déjà un pied en huitième de finale, stade de la compétition qu’elle n’a plus entrevue depuis 2004. En face, la Slovaquie devra sécuriser sa propre place lors de la troisième journée face à l’Espagne.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *