L’Afrique à l’honneur au festival du film d’animation d’Annecy

Publié le : Modifié le :

Pour son 60e anniversaire, le festival international du film d’animation d’Annecy met l’Afrique à l’honneur, sous le marrainage de Marguerite Abouet, écrivaine, scénariste et réalisatrice ivoirienne. Il s’agit du premier événement culturel de cette envergure à se tenir en France depuis la fin du dernier confinement – même si seulement 5 000 participants ont pu y assister, au lieu des 12 000 venus en 2019. Malgré la situation sanitaire, certains talents ont pu se rendre sur place.

Également au menu de cette émission :

La Berlinale bat son plein avec, enfin, les projections des films sélectionnés. Repoussé, puis organisé exceptionnellement en deux temps, le festival allemand de cinéma retrouve son public, avec respect des gestes barrières et en plein air. C’est la première fois depuis sa création en 1951 que la Berlinale se tient en deux temps. Elle s’achèvera cette année le 20 juin.

Nous partons ensuite à la rencontre de Najah Albukai. Cet artiste syrien a été arrêté en 2012 et 2014 par le régime de Bachar al-Assad. Son œuvre raconte l’intérieur des prisons syriennes et les tortures qu’il a vues et subies. Aujourd’hui réfugié en France, il expose ses œuvres dans “Tous témoins”, un ouvrage dans lequel son travail se conjugue aux textes d’une vingtaine d’écrivains.

Enfin, avec “Peintres, femmes 1780-1830”, le Musée du Luxembourg remet dans la lumière ces femmes artistes, souvent inconnues, qui ont pourtant combattu pour leur art. Elles ont notamment obtenu le droit à la formation, la professionnalisation de leur travail et la présentation de leurs œuvres sur le marché public. Une exposition à retrouver jusqu’au 25 juillet au musée du Luxembourg, à Paris.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *