le cycliste Kévin Le Cunff et la paire Stéphane Houdet et Nicolas Peifer en or

Publié le : Modifié le :

Le cycliste Kévin Le Cunff a remporté l’or aux Jeux paralympiques de Tokyo vendredi en s’imposant dans la course en ligne (catégorie C4-C5). En tennis, la paire composée de Stéphane Houdet et Nicolas Peifer a également conservé son titre en finale en dominant les Britanniques Alfie Hewett et Gordon Reid.

Le cycliste Kévin Le Cunff a été sacré champion paralympique, vendredi 3 septembre, en remportant la course en ligne (catégorie C4-C5). Grâce à lui, la délégation française a décroché sa huitième médaille d’or à Tokyo.

Présent parmi un groupe de cinq coureurs qui s’est détaché dans la première partie de course, il a porté une attaque finale à deux kilomètres de la ligne pour s’imposer sous la pluie battante au bout de 92,5 kilomètres (moyenne: 41,1 km/h). “On termine à deux et je sors à deux kilomètres, je sentais qu’il était un peu dans le dur”, a décrit Kévin Le Cunff. “J’étais venu pour gagner, même deuxième, ça ne m’intéressait pas”, a-t-il livré.

Ce sont les premiers Jeux paralympiques du coureur de 33 ans. Ancien professionnel au sein de l’équipe Saint-Michel Auber entre 2017 et 2019, Kévin Le Cunff compte même une victoire chez les valides dans les Boucles de l’Aulne en 2018 devant l’ex-champion de France Arthur Vichot et Guillaume Martin, huitième du dernier Tour de France.

“J’étais venu pour faire deux ou trois médailles dans l’idéal mais je suis passé à côté des quatre premières épreuves, il fallait vraiment que je me rattrape sur la dernière et c’est ce qu’il s’est passé.”

Né avec deux pieds bots, il a subi deux arthrodèses aux chevilles (bloquées par opération) et conserve un mollet atrophié. Pour autant, il n’a rejoint le monde du handisport qu’en 2020, ne trouvant plus de contrat professionnel. Kévin Le Cunff a décroché un premier podium mondial en juin, aux championnats du monde de para cyclisme en décrochant une médaille de bronze.

La 16e médaille en para cyclisme a été remportée par Alexandre Lloveras et son guide Corentin Ermenault dans l’épreuve de course en ligne (classe B). Deux jours après son titre en contre-la-montre, le duo a a pris cette fois-ci le bronze.


Le doublé pour Stéphane Houdet et Nicolas Peifer

Cinq ans après leur sacre aux Jeux de Rio, Stéphane Houdet et Nicolas Peifer ont conservé leur titre en double en para tennis. Au terme d’un match éprouvant, ils ont une nouvelle fois battu en finale les redoutables britanniques Alfie Hewett et Gordon Reid, têtes de série numéro 1, 7-5, 0-6, 7-6(3). 

Pour le porte-drapeau de la délégation française Stéphane Houdet, il s’agit de la cinquième médaille olympique de sa carrière.

Le bronze pour l’ancien commando parachutiste

En kayak, Remy Boullé a pour sa part pris le bronze sur le 200 m (KL1). Il a été devancé par le Hongrois Peter Kiss et le Brésilien Luis Carlos Cardoso da Silva. Cet ancien commando parachutiste dans les forces spéciales a défendu les intérêts de la France en Afghanistan, au Mali, au Niger ou encore au Tchad. En 2014, la vie de ce militaire prend un tournant dramatique lors d’un entraînement opérationnel. Son parachute ne s’ouvre pas et la procédure de secours ne se déroule pas comme prévu. Il devient paraplégique à l’âge de 26 ans.


En cette 10e journée de compétition, la délégation française compte désormais 50 médailles dont neuf en or. L’objectif de 35 médailles est déjà largement dépassé.

Avec AFP



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *