le FC Barcelone étrille l’Athletic Bilbao en finale

Publié le :

Le Barça s’est adjugé la Coupe du Roi après son écrasante victoire en finale contre l’Athletic Bilbao (4-0), samedi 17 avril au stade olympique de Séville, grâce notamment à un doublé de son prodige argentin Lionel Messi et une réalisation de l’attaquant français Antoine Griezmann.

Grâce à Antoine Griezmann et Lionel Messi, le FC Barcelone a soulevé samedi à Séville la 31e Coupe du Roi de son histoire après un récital de buts (4-0) face à l’Athletic Bilbao, le premier titre du club catalan depuis près de deux ans.

Pour sa première finale de Coupe du Roi, “Grizi” a crucifié Unai Simon en reprenant du plat du pied gauche un centre à ras de terre de Frenkie de Jong à l’heure de jeu, pour s’offrir son premier titre depuis son arrivée au Barça en 2019.

Et le légendaire capitaine Lionel Messi, en fin de contrat le 30 juin, a scellé le sacre blaugrana avec un doublé express (68e, 72e), juste après le but de Frenkie de Jong (63e). Et Griezmann a cru tenir le cinquième but, celui de la “manita”, à la 86e, mais sa réalisation a été refusée pour un hors-jeu.

Possession de balle de 83,5 %

Sans barbe, mais avec tout son talent : à 33 ans, la “Pulga” (puce, en espagnol) a continué à battre des records dans le stade olympique quasi-vide de Séville, samedi soir.

Sacré homme du match, Messi et son coéquipier Sergio Busquets sont devenus les deux recordmen du nombre de finales de Coupe du Roi disputées avec dix participations, et corecordmen du nombre de sacres en Coupe du Roi avec la légende de l’Athletic Bilbao Piru Gainza et ses sept titres.

Sous les yeux du roi Felipe VI, du président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et du sélectionneur espagnol Luis Enrique, présents en tribune d’honneur, le FC Barcelone a outrageusement dominé la rencontre, avec une possession de balle extraordinaire de 83,5 % à la pause.

Les Blaugrana ont multiplié les assauts devant les cages de l’excellent gardien de but basque Unai Simon, qui a détourné les tentatives successives de De Jong (4e), Griezmann (48e) et ce même Messi.

Une semaine après le revers du clasico à Madrid, ce succès va regonfler le moral de l’entraîneur Ronald Koeman, du brillant duo Griezmann-Messi et de tous les Catalans, dans la perspective du sprint final pour le titre en Liga.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *