les Bleus perdent en Angleterre et enterrent leurs espoirs de Grand Chelem

Publié le :

Les Bleus sont passés à côté de l’exploit samedi en Angleterre, en s’inclinant dans les dernières minutes de la rencontre (23-20). Ils peuvent encore remporter le Tournoi des Six Nations s’ils gagnent leurs deux dernières rencontres face au pays de Galles et à l’Écosse.

La dernière tentative aura été la bonne : les Anglais ont fini par marquer à la 77e minute l’essai qui leur a permis de reprendre le score et de remporter leur duel face aux Bleus (23-20), signant ainsi un précieux succès après deux défaites douloureuses face à l’Écosse et au pays de Galles.

Défaits à Twickenham, les Bleus décrochent tout de même un point de bonus défensif qui pourrait s’avérer précieux pour le classement final du Tournoi des Six Nations. Ils ont encore deux rencontres à disputer, celle contre l’Écosse prévue le 28 février ayant été repoussée en raison de nombreux cas de Covid-19 au sein du groupe français. Et ils peuvent encore espérer passer devant le pays de Galles, une équipe qu’ils affronteront le 20 mars à Paris.

Le “crunch” a débuté sur un rythme très élevé, avec un essai marqué par le demi de mêlée français Antoine Dupont dès la 2e minute. Pendant dix minutes, les deux équipes ont joué un rugby très ouvert, sans concéder la moindre pénalité. Les Anglais ont fini par prendre de vitesse une défense française très bien en place, Anthony Watson inscrivant à la 11e minute un bel essai sur son aile droite.

Revenus à égalité 7-7, les Anglais ont ensuite continué à occuper le camp français, en multipliant les offensives. Leurs efforts ont été récompensés par deux pénalités inscrites par Owen Farrell et une avance de 6 points au score. À la 30e minute, l’ouvreur français Mathieu Jalibert réussissait à son tour à inscrire 3 points au pied et à maintenir les Bleus au contact.

Dotée d’un paquet d’avants lourd et puissant, l’équipe de France a réussi à contrer le jeu anglais en récupérant de précieux ballons. L’un d’eux a permis aux trois-quarts français de réaliser une magnifique combinaison à la 32e minute terminée par l’ailier Damian Penaud dans l’en-but anglais, récompensant ainsi la fougue des attaquants français. Un essai transformé par Jalibert qui a permis aux Français de mener de 4 points, un avantage qu’ils ont conservé jusqu’à la mi-temps (13-17).

“Ils ont fini plus fort”

Toujours aussi solidaires en défense, les Bleus ont réussi à contenir à la reprise des Anglais très entreprenants. Virimi Vakatawa et Romain Taofefinua ont gratté de précieux ballons pour stopper les attaques adverses, tandis que l’arrière Brice Dulin, doyen de ce jeune XV de France, ramenait le danger dans le camp adverse avec des coups de pied savamment dosés.

Sans jamais s’affoler, les Bleus ont profité des rares occasions qui se sont présentées à eux pour continuer à marquer des points, Mathieu Jalibert inscrivant une nouvelle pénalité à la 49e minute. Le buteur adverse lui répondait quatre minutes plus tard et les Français conservaient leur avance de 4 points (16-20).

La fatigue a fini par gagner les Français au cours des vingt dernières minutes de la rencontre, marquée par beaucoup plus de fautes et de maladresses. Les Anglais ont continué de pousser pour revenir au score et ont fini par faire plier les défenseurs français, l’intenable deuxième-ligne anglais Maro Itoje marquant un essai à la 77e minute, transformé par Owen Farrell.

“Ils ont fini plus fort”, a déclaré, après la défaite, le sélectionneur français Fabien Galthié au micro de France Télévisions, en regrettant la fin de match bien moins réussie des Français. “En deuxième mi-temps, on a perdu le contrôle du match”, a déploré le sélectionneur. Ses joueurs ont désormais une semaine pour préparer leur prochain rendez-vous, le 20 mars à Paris contre le pays de Galles.

Comme l’a confié le capitaine Charles Ollivon à l’issue de ce match à Twickenham, l’objectif reste toujours le même, à savoir de remporter l’édition 2021 du Tournoi. “On a des gars qui sont forts dans la tête. On a pris un point (de bonus défensif) et je pense qu’il est important. On est toujours dans le coup pour gagner le Tournoi. Il faudra aller chercher un maximum de points lors des deux derniers matches. Mais on a encore notre destin entre les mains. Comptez sur nous pour ne rien lâcher. Il faut repartir de l’avant et être combatif”, a déclaré Charles Ollivon.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *