les jeunes anglais veulent frapper un grand coup face à la vieille garde croate

Publié le :

L’Angleterre retrouve, dimanche, la Croatie pour son premier match de l’Euro-2021, trois ans après la demi-finale perdue du Mondial-2018. Si les vice-champions du monde aux cadres vieillissants ne sont pas favoris dans cette compétition, la bande de post-ados sélectionnés par Gareth Southgate ne manque pas d’ambition.

Annoncée comme l’une des équipes phares de l’Euro-2021, l’Angleterre fait figure de grande favorite dans le groupe D. Pour leur premier match dans le tournoi sur la pelouse de Wembley, les Trois Lions vont démarrer leur campagne, dimanche 13 juin, par une revanche à domicile de leur demi-finale perdue de 2018 contre la Croatie. 

Les acteurs de ce “remake” ont pris un coup de vieux, mais seulement côté croate. Alors que les vice-champions du monde affichent des joueurs vieillissants à l’image du Ballon d’Or 2018 Luka Modric, 35 ans, ou encore de Ivan Perisic 32 ans, l’équipe anglaise a un visage juvénile et conquérant avec un groupe comptant douze joueurs de moins de 25 ans. 

“Nous n’avons jamais gagné d’Euro auparavant, donc nous sommes une équipe affamée, avec l’envie de le faire”, a ainsi affirmé vendredi l’attaquant de Chelsea Mason Mount, âgé de 22 ans, vainqueur cette saison de la Ligue des champions avec Chelsea. “Nous voulons écrire l’histoire, celle que personne n’a jamais écrite avant. Je pense qu’avec ce jeune groupe, nous pouvons absolument le faire.”

Seulement trois joueurs ont plus de 30 ans dans le groupe composé par Gareth Southgate qui fait la part belle à la nouvelle génération : Phil Foden, Jack Grealish, Mason Mount, Jude Bellingham ou encore Jadon Sancho, titulaires dans de grands clubs européens, disputent ainsi leur premier tournoi avec la sélection.

Une équipe ambitieuse

La localisation de leurs trois matches de la phase de poule dans leur temple du football de Wembley et la composition de leur groupe, complété par l’Écosse et la République tchèque, les autorisent à viser plus loin.

“Je dirais que oui”, a ainsi déclaré lundi le capitaine Harry Kane dans un podcast officiel de la Fédération lorsqu’on lui a demandé si l’équipe actuelle était plus forte qu’en 2018. “Nous sommes probablement mieux placés”, a expliqué le joueur qui a terminé quatrième avec l’Angleterre de la dernière Coupe du monde. 

Le joueur de Tottenham pense que l’équipe est bien mieux armée pour remporter enfin un deuxième titre international, plus d’un demi-siècle après le triomphe à domicile de l’Angleterre au Mondial-1966. “Nous avons un peu plus d’expérience, des joueurs qui ont disputé les plus grands matches avec leurs clubs et bien sûr des joueurs qui ont pris part à cette Coupe du Monde et ont donc accumulé de l’expérience”, a poursuivi Harry Kane.

L’équipe de Gareth Southgate avait créé la surprise en se hissant dans le dernier carré en Russie il y a trois ans. Aujourd’hui, la première place de leur groupe est à leur portée face à une Croatie déclinante et ayant concédé onze défaites depuis la finale perdue à Moscou contre la France. Soit à peine moins que son nombre de victoires : douze, dont une seule contre une sélection significative, l’Espagne en novembre 2018.

“Nous nous attendons à un match très compliqué”

En position d’outsider, la Croatie sait que la partie ne sera pas évidente. “Nous nous attendons à ce que l’Angleterre joue de façon très agressive et avec beaucoup de puissance dès le coup d’envoi. Nous nous attendons à un match très compliqué. Ce sera à nous de tout donner, de faire tout ce qu’on peut et on verra comme se déroulera le match au fur et à mesure”, a ainsi résumé le capitaine Luka Modric. 

Les vices champions du monde veulent toutefois jouer sans complexe, selon le sélectionneur Zlatko Dalic : “Nous réalisons que nous allons affronter une grosse équipe, l’une des favorites et l’une des équipes-hôtes. Il faudra que nous soyons bons, compacts, agressifs, il faudra se battre et jouer avec conviction pour essayer d’imposer notre style”.

En phase de transition, la Croatie pourra s’appuyer sur des joueurs expérimentés et qui connaissent bien l’Angleterre, comme Mateo Kovacic (27 ans), titré en Ligue des champions avec Chelsea, ou Dejan Lovren, qui l’avait été avec Liverpool en 2019. Autant dire que même si le sélectionneur Zlatko Dalic s’est efforcé de calmer les espérances nationales pour cette compétition, la “Valtreni” se verrait bien contrarier les “Three Lions” pour leur entrée en lice de cette compétition qui se terminera à Londres le 11 juillet.

Avec AFP 

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *