Livraisons de repas : on passe à la consigne

Publié le :

Avec la fermeture des restaurants, le fast-food comme la haute cuisine se sont invités à la maison grâce à la livraison de repas à domicile. Résultat : nos poubelles croulent sous les emballages jetables. Et si on les remplaçait par des contenants destinés au réemploi ? Les clients comme les restaurants seront obligés de faire un effort… Allons-nous assister au grand retour de la consigne ?

Uber Eats fait de la consigne !

“Le meilleur déchet, c’est celui qui n’est pas produit”, souligne Bastien Pahus, general manager d’Uber Eats France. Le géant de la livraison a présenté un projet pilote de consigne avec un restaurant partenaire à Paris, BioBurger. Le client a l’option de commander son repas dans un contenant en verre consigné, qu’il ramène ensuite au restaurant pour être lavé, contre une caution de 4 euros.

Recyclage ou réemploi ?

Souvent, en croyant bien faire, on remplace le plastique par le carton plastifié ou le plastique dit “biosourcé”. Alice Elfassi, de Zero Waste France, nous rappelle que recyclable ne veut pas dire recyclé. Ces matériaux complexes terminent souvent en décharge ou en incinération. C’est pourquoi Yasmine Dahmane, de la Consigne GreenGo, rêve d’un monde où l’on miserait tout sur le réemploi et il y aurait autant de collecteurs de consigne que de poubelles. Le réemploi peut-il remplacer le recyclage ?

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *