Phil Foden, le petit prodige de Manchester City que le PSG devra museler

Impressionnant lors du quart de finale face à Dortmund, Phil Foden n’en finit plus d’impressionner l’Europe du foot. À 20 ans, le milieu de Manchester City est déjà double champion d’Angleterre et international. Portrait du futur roi anglais.

Erling Haaland, Marcus Rashford, Ansu Fati, Eduardo Camavinga… Ces dernières années ont vu l’éclosion de plusieurs prodiges du ballon rond, dont les performances à tout juste 20 ans affolent déjà les supporters. Si le PSG pourra compter sur son propre “wonder kid”, Kylian Mbappé, auteur de performances XXL face à Barcelone et au Bayern Munich, il devra se méfier de Phil Foden, arme fatale de son adversaire de demi-finale de Ligue des champions, Manchester City.

Du haut de son 1,71 m et de ses 70 kg, Phil Foden s’est imposé cette saison comme l’atout offensif numéro 1 des “Citizens”. Le petit prince mancunien a inscrit quatorze buts et délivré onze passes décisives avec Manchester City cette saison. Il s’est simplement rendu indispensable au milieu de terrain, que ce soit dans l’axe ou sur les ailes.

En quart de finale face à Dortmund, il a apporté sa pierre à l’édifice pour faire vaciller le “mur jaune”. Lors du match aller (2-1), il a contribué à l’action collective qui amène le but de De Bruyne avant d’inscrire le but de la victoire. Puis, au retour (1-2), il s’est avéré intenable tout au long du match avant d’inscrire d’un tir puissant le but de la délivrance pour les siens.

“C’est le seul joueur qu’on ne peut pas vendre, quelles que soient les circonstances. Le seul. Pas même pour 500 millions d’euros”, déclarait l’an dernier l’entraîneur de City, Pep Guardiola. “Phil n’ira nulle part, Phil EST City.”

Un prodige maison

Né à Stockport, dans la banlieue de Manchester, Phil Foden est un pur produit mancunien. À la maison, son père est fan de United, sa mère de City. Et c’est pour le club maternel qu’il se passionne dès l’enfance.

Phénomène sur les terrains de football locaux, Phil Foden est très vite débauché par Manchester City, dont il intègre l’académie à l’âge de 8 ans.

“Nous avons des recruteurs dans tout Manchester. Peu importe l’endroit dans Manchester, s’il y a un match de football, il y a probablement un scout à la recherche d’un talent spécial à côté. Phil a été repéré à son école par un de mes scouts, et il a eu une recommandation”, raconte Joe Makin, son recruteur, dans un article du site spécialisé Ultimo Diez. “Il jouait pour l’équipe locale des Reddish Vulcans, et du fait de sa naissance en fin d’année, il était plus petit et plus fébrile, physiquement, que les autres. Mais tu lui donnais un ballon, et tout ça passait au second plan. Je me rappelle d’un match, alors que ce n’était encore qu’un enfant, où tout le monde s’extasiait sur lui. À l’époque, on savait tous qu’on était en train de regarder un gamin spécial.”

Le recruteur raconte que United a bien tenté de mettre la main sur le petit prodige local, mais que ce dernier a préféré signer dans son club de cœur. Un club où il s’épanouit au sein du centre de formation, tout en retournant jouer discrètement avec les Reddish Vulcans le week-end.

Choyé par Pep Guardiola

Pep Guardiola le repère dès son arrivée sur le banc de Manchester City en 2016. Il l’intègre au groupe professionnel alors qu’il n’a que 16 ans. C’est le début d’une relation symbiotique entre les deux hommes, qui rappelle à quelques égards celle que le Catalan a pu avoir avec Messi lors de son passage à Barcelone.

Cependant, Pep Guardiola veut prendre son temps avec le jeune homme, ne pas lui faire griller les étapes au risque de lui brûler les ailes. La saison 2017/2018 constitue un tournant dans la jeune carrière du gamin de Stockport. Il dispute ses premières minutes avec les pros lors de la tournée de préparation estivale aux États-Unis. Puis il contribue grandement à la victoire de l’équipe d’Angleterre lors de la Coupe du monde des moins de 17 ans. Il remporte même le Ballon d’or de la compétition.

La suite ? Phil Foden enchaîne les records de précocité. Il fait ses grands débuts en Ligue des champions face au Feyenoord en remplaçant Yaya Touré en novembre 2017, devenant à 17 ans et 177 jours le quatrième plus jeune joueur anglais à prendre part à un match de la compétition européenne. Le mois suivant, face au Shakhtar Donetsk, il devient le plus jeune joueur anglais titularisé en Ligue des champions (à l’âge de 17 ans et 192 jours). Et le 13 mai 2018, il devient le plus jeune joueur anglais à recevoir une médaille de Premier League après le sacre de Manchester City.

Phil Foden est déjà la coqueluche des médias sportifs britanniques, qui le surnomment le “Stockport Iniesta” (l’Iniesta de Stockport) et qui réclament à Guardiola davantage de temps de jeu pour la pépite anglaise. Le Catalan préfère prendre son temps pour ne pas trop exposer le jeune homme et ne le fait jamais débuter deux rencontres consécutives, comme en championnat. Titulaire ou remplaçant, ailier ou milieu axial, Foden répond toujours présent et est un des artisans du deuxième titre de champion l’année suivante.

Frasques de jeunesse ?

C’est tout logiquement que Phil Foden se voit appeler par Gareth Southgate pour rejoindre l’équipe nationale anglaise. Il connaît sa première sélection avec les “Three Lions” le 5 septembre 2020 lors d’un match contre l’Islande.

Cependant, c’est en dehors du terrain qu’il va faire parler de lui. Il est aperçu avec son coéquipier Mason Greenwood en compagnie de deux Islandaises invitées à l’hôtel des joueurs, à l’encontre des protocoles sanitaires contre le Covid-19. De quoi écorner son image de petit prodige parfait du football anglais, lui qui est père de famille depuis ses 18 ans. Gareth Southgate, le sélectionneur anglais, renvoie immédiatement les deux joueurs chez eux.

Il ne rappelle pas Phil Foden lors du rassemblement suivant en octobre 2020, histoire de marquer le coup avec le jeune homme. Son retour sous les couleurs anglaises n’a lieu qu’en novembre, pour un autre match contre l’Islande. Titulaire pour la première fois, Foden contribue à la large victoire anglaise (4-0) en offrant une passe décisive et en inscrivant un doublé. “Il va être fabuleux avec l’Angleterre dans les années à venir”, déclare alors Southgate. Tout est pardonné.


L’épisode a toutefois laissé des traces et le jeune Anglais tente de contrôler soigneusement son image. Il est sorti de ses gonds lorsque la société de communication qui gère son compte Twitter a provoqué son futur adversaire Kylian Mbappé, peu après la victoire de City face à Dortmund : “Kylian Mbappé, es-tu prêt ?”, demandait ce message qui avait pourtant régalé les fans, désespérés de la communication lisse du football moderne. Il a néanmoins immédiatement retiré le message, puis rompu son contrat avec l’entreprise en question.

Quoi qu’il en soit, le duel Mbappé-Foden, deux immenses stars de la nouvelle génération, est lancé et sera l’une des attractions de la confrontation entre Manchester City et le PSG. En marquant à l’aller et au retour contre Dortmund, Foden est devenu le deuxième joueur de l’histoire des moins de 21 ans à marquer dans les deux matchs d’un quart de finale de C1 après… Kylian Mbappé. L’affrontement de deux phénomènes de précocité.



Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *