Plongée dans les transidentités avec “En infiltré.e.s”, une série documentaire signée Océan

Publié le :

Dans cette édition 100% séries de “A l‘Affiche”, Laure Manent et Nina Masson évoquent la suite de la web-série documentaire d’Océan. Assigné fille à la naissance, le réalisateur et comédien avait filmé sa transition dans une première saison éponyme, et toujours disponible sur le site de France.tv Slash.

Dans cette deuxième saison intitulée “En infiltré.e.s”, il part cette fois-ci à la rencontre de personnes trans qui subissent des discriminations en raison de leur changement de genre, mais aussi parce qu’ils et elles sont handicapé.e.s ou racisé.e.s. Cette approche donne une dimension chorale à une série documentaire construite autour des questions de transidentité.

Également au programme de cette émission : 

La suite de “Lupin”, la série phénomène de Netflix. Cette fois, le fils d’Assane Diop est enlevé. Fidèle à son modèle, le Arsène Lupin inventé par Maurice Leblanc va devoir se surpasser pour sauver sa famille. Omar Sy confie à Nina Masson comment le personnage qu’il incarne et son modèle se ressemblent malgré les cent ans qui les séparent. Il évoque en particulier comment tous deux se rendent invisibles aux yeux des autres, ainsi que la différence entre voir et regarder.

Le Festival de Télévision de Monte Carlo célèbre ses 60 ans. Chaque année, studios, chaînes de télévision, stars du petit écran s’y retrouvent pour tenter de décrocher la Nymphe d’Or. Parmi les célébrités attendues, Audrey Fleurot (“Engrenages”), Déborah François (“L’École de la vie”) ou Joey Starr, membre du jury. Darren Star, célèbre producteur de “Beverly Hills”, “Sex and the City” ou, plus récemment, de “Emily in Paris” y recevra une Nymphe d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.

Enfin dans “La Meute” (Arte), un trio de femmes part à la recherche d’une adolescente disparue à Santiago du Chili. Elles découvrent alors l’existence d’un jeu en ligne qui forme les hommes à agresser les femmes. La série, signée Lucía Puenzo, passe au crible une société chilienne minée par le patriarcat.

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *