une jauge de 60 % appliquée dans les stades de la CAN-2022

Publié le :

En raison de la pandémie de Covid-19, la capacité d’accueil des stades accueillant la Coupe d’Afrique des nations sera réduite à 60 % durant le tournoi et à 80 % pour les matches du pays hôte, a annoncé, mardi, la Confédération africaine de football. La compétition débute dimanche.

Au Cameroun, les stades de la CAN ne seront pas pleins. Non pas que ce pays fou du ballon rond ait perdu de sa ferveur envers le football mais, pandémie de Covid-19 oblige, la Confédération africaine de football (CAF) a annoncé, mardi 4 janvier, la mise en place de jauges pour la compétition qui aura lieu du 9 janvier au 6 février.

Cette jauge s’établira à 60 % pour tous les matches du tournoi. Seule exception : les matches du Cameroun pour lesquels le taux de remplissage pourra atteindre les 80 %.

“Après plusieurs concertations avec le gouvernement camerounais, à la lumière des évolutions de la crise sanitaire et des défis imposés par la pandémie de Covid-19, la CAF et le Comité local d’organisation ont convenu de plafonner entre 60 % et 80 %, la capacité des stades pendant la Coupe d’Afrique des nations”, explique la CAF dans un communiqué.

Cinquante-deux matches sont prévus entre le 9 janvier et le 6 février, c’est-à-dire entre le match d’ouverture Cameroun-Burkina Faso et la finale, deux rencontres programmées dans le nouveau stade d’Olembé à Yaoundé, d’une capacité totale de 60 000 places.

Un protocole sanitaire strict a été mis en place au Cameroun. Les supporters devront être entièrement vaccinés et présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, ou un antigénique négatif de moins de 24 heures, pour assister aux matches.

“La CAF continuera à scruter l’évolution des conditions sanitaires et adaptera ces mesures si nécessaire”, promet l’instance dirigeante du football africain.

Prévue initialement en 2021, la CAN a été reportée d’un an à cause de la pandémie, toujours aussi prégnante en raison de l’émergence du variant Omicron. Fin décembre, la Fifa a même tenté de faire pression pour un report en raison de ce dernier.

De nombreuses sélections engagées dans la compétition sont touchées par le virus au sein de leurs effectifs. La Gambie a, par exemple, dû renoncer à deux matches de préparation, tandis que le Nigeria s’est résolu à enregistrer le forfait de l’attaquant Victor Osimhen, positif au Covid-19.

En Europe, plusieurs pays comme la France , l’Espagne ou encore l’Allemagne ont réduit la capacité d’accueil dans les stades en réponse à la propagation du coronavirus.

Avec AFP

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *